Share/Bookmark
[archive cinéma]
Coeurs perdus

genre: divers


réalisateur
Todd Robinson
comédiens
John Travolta, Jared Leto, Salma Hayek

  • Sortie le 06-06-07

critique
++__ Le frisson sincère

affiche affiche Et pendant ce temps-là, Elmer Robinson (John Travolta) et son équipe se demandent qui a bien pu salir la baignoire. Et pendant ce temps-là, Elmer Robinson (John Travolta) et son équipe se demandent qui a bien pu salir la baignoire. Pour Ray (Jared Leto) et Martha (Salma Hayek), l'enterrement d'une nouvelle victime donne toujours l'occasion d'une pause tendresse Pour Ray (Jared Leto) et Martha (Salma Hayek), l'enterrement d'une nouvelle victime donne toujours l'occasion d'une pause tendresse

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

++__ Le frisson sincère

par Anne Eyrolle le 01-06-07

Si Ray Fernandez vivait en 2007, il aurait sans doute souscrit à l'abonnement Pass Premium sur Meetic. Mais ce chasseur de femmes vit dans l'Amérique d'après la Seconde guerre mondiale. C'est donc le courrier du coeur des quotidiens qui lui sert de manne. Les internautes peuvent chatter tranquilles. Non que Ray soit un mauvais plan, au contraire. Avec son oeil bleu coquin et son visage d'ange mal rasé, sûr que sa photo aurait subi plus d'un clic. Mais voilà: ce beau jeune homme a une fâcheuse tendance à escroquer ses victimes après les avoir allumé. Vous me direz, il doit bien avoir quelques loups de ce genre rôdant sur Internet dans le but d'y trouver la veuve fortunée qui saura les entretenir. Mais à moins qu'un gros fait divers nous ait échappé, aucun n'a encore poussé le vice jusqu'à zigouiller ses " coeurs trouvés ". Ray, si. Depuis ce jour où, croyant tirer le gros lot, il s'est retrouvé pris dans les filets d'une plus manipulatrice que lui, la très sexy Martha. Dès lors, c'est à deux que la machine avance : il drague, elle se fait passer pour sa soeur, il vole, elle élimine. C'est simple, efficace et c'est vrai : l'histoire de ces deux meurtriers en série a défrayé la chronique américaine des années 40.

Parmi les policiers chargés de l'affaire, Elmer C.Robinson, inspecteur et grand-père mutique d'un garçon en mal de mots qui allait devenir réalisateur. Avec " Coeurs perdus ", Todd Robinson règle ses comptes avec son passé et, du même coup, livre un film réussi.

Il y a bien quelques clichés hollywoodiens : un sens du tragique exacerbé dans le portrait revisité de l'inspecteur (John Travolta), un abus de lumières sombres, d'ombres portées sur des flics en imper, et de coulées rubescentes... Mais la simplicité et la sincérité auxquelles aspirent la réalisation et le jeu des comédiens l'emportent largement. Grâce, notamment, à une impeccable transposition historique et des ruptures de rythme intéressantes, l'image sait séduire, John Travolta sait émouvoir, et le couple Jared Leto-Salma Hayek sait glacer le sang. Mention spéciale à la comédienne d'une justesse remarquable dans la peau de cette beauté du diable masochiste, perverse et dévorée par la tristesse. Folle à souhait mais avec crédibilité parce que profondeur. L'actrice signe sans doute ici sa meilleure interprétation. Et Todd Robinson un de ces rares films policiers que vous emportez avec vous bien au-delà de la salle obscure, des images foudroyantes dans la tête et dans le dos des frissons.