Share/Bookmark
[archive cinéma]
Disco

genre: comédie / durée: 1h43


réalisateur
Fabien Onteniente
comédiens
Franck Dubosc, Annie Cordy, Samuel Le Bihan, Gérard Depardieu, Emmanuelle Béart, Abbes Zahmani, image disponible Chloé Lambert, image disponible François-Xavier Demaison, Isabelle Nanty, Christine Citti

  • le 02-04-08

    infos: Genre : comédie. Durée : 1h43


critique
++__ A good night fever

Affiche Affiche Côté bourgeois, l'imbuvable Guillaume (François-Xavier Demaison) et sa soeur plus sympathique -ou très déprimée, France (excellente Emmanuelle Béart) Côté bourgeois, l'imbuvable Guillaume (François-Xavier Demaison) et sa soeur plus sympathique -ou très déprimée, France (excellente Emmanuelle Béart) Les gérants du Ginn Fizz reprennent eux aussi du service : La Baronne (Isabelle Nanty) et Jean-François Jackson (Gérard Depardieu), excessifs mais attachants. Les gérants du Ginn Fizz reprennent eux aussi du service : La Baronne (Isabelle Nanty) et Jean-François Jackson (Gérard Depardieu), excessifs mais attachants. Les Bee Kings décidés à enflammer les planches du Havre. Les Bee Kings décidés à enflammer les planches du Havre.

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

++__ A good night fever

par Anne Eyrolle le 19-03-08

A 40 ans, Didier Graindorge (Franck Dubosc), chômeur vivant chez sa mère (Annie Cordy) dans le quartier populaire du Grand Large au Havre, n'a que deux raisons de se lever le matin : l'espoir que Julien Courbet intervienne pour régler son compte à une entreprise de matelas à eau qui ne l'a pas livré et le rêve d'emmener en vacances son fils Brian qui vit à Londres avec sa mère. En attendant le coup de fil du présentateur de RTL, une occasion se présente de satisfaire son deuxième voeu : Jean-François Jackson (Gérard Depardieu) lance, dans sa boîte de nuit, une Gin Fizz Academy -même principe que la Star'Ac mais pour les danseurs de Disco. Le premier prix est un voyage en Australie pour deux personnes. Alors qu'il s'était juré de ne plus faire de Disco depuis la mort du batteur des Boney M, Didier Graindorge, alias Didier Travolta, décide finalement de rechausser les boots et de reformer son trio de tueurs des Dance Floor, les Bee Kings. Reste à convaincre Neuneuil (Abbès Zahmani), devenu vendeur chez Darty, et Walter (Samuel Le Bihan) grutier-docker syndicaliste, de reprendre du service et de se dérouiller, grâce aux cours de danse de France Navarre (Emmanuelle Béart)...

Ceux qui avaient aimé "Camping" ne devraient pas être déçus -ni franchement surpris- par ce "Disco". Tous les ingrédients de la comédie façon Onteniente sont repris : des gags facilement grossiers mais sans vulgarité, la confrontation puis le mélange des milieux sociaux, le triomphe des valeurs simples que sont l'amitié, la générosité et la tolérance...

Le scénario n'est pas d'une densité surpassant celle de "Camping" puisque, comme lors de ce séjour sur la Côte Océanique, l'effet comique repose essentiellement sur les personnages. Très bien dessinés, observés avec une évidente empathie, ils savent tous se rendre crédibles et attachants. Frôlant parfois un certain simplisme dans les clivages sociaux (les gentils beaufs, les méchants bourgeois), Onteniente peut compter sur son casting pour éviter le manichéisme caricatural. Franck Dubosc n'en fait pas des tonnes, Abbès Zahmani et Samuel Le Bihan se dotent d'une sorte de timidité gauche qui amplifie la drôlerie de leurs extraversions sur scène. Et si Depardieu, Nanty et Demaison sont à la limite du sur-jeu, ils fournissent avant tout des moments d'humour grotesque qui savent les rendre indispensables au spectacle. La plus belle réussite de ce casting est sans nul doute la présence d'Emmanuelle Béart. La comédienne trouve enfin l'occasion de se lâcher, tout en mesure et finesse, et apporte une touche d'élégance à l'ensemble -avec le concours de Chloé Lambert, subtile et délicate.

Au spectacle réjouissant de ces bons personnages réunis s'ajoute celui de la danse en musique. Réadaptant des bons vieux tubes Disco, la bande son met irrésistiblement de bonne humeur -les costumes et le jeu de jambes des acteurs font le reste. Il faut d'ailleurs féliciter le trio d'acteurs pour son travail chorégraphique : non seulement Le Bihan révèle un déhanché mémorable, mais la qualité réelle des prestations de danse nous permet de croire sans sourciller au succès des Bee Kings.

Comme toute bonne comédie, celle-là a ses scènes vouées, sinon à la postérité en tout cas à faire parler un moment autour des machines à café : le dîner au Buffalo Grill, les pas de danse entre les couloirs de machines à laver chez Darty, l'intervention de Francis Lalanne... Puis toutes les références détournées comme la voiture Darty et son klaxon, le Caddie à carreaux... Entraînant, drôle, sympathique, cette nouvelle comédie d'Onteniente a tout pour recevoir un accueil aussi chaleureux que son "Camping", le rythme Disco en plus.