Share/Bookmark
[archive cinéma]
Aide-toi le ciel t'aidera

genre: comédie dramatique / durée: 1h32


réalisateur
François Dupeyron
comédiens
Félicité Wouassi, Claude Rich, Elizabeth Oppong, Ralph Amoussou, Charles-Etienne N'Diaye, Jean-Jacques Ido, Mata Gabin, Mamadou Dioume, Fatou N'Diaye, Karim Kermaoui

  • Sortie le 26-11-08

critique
+++_ Une heure trente dans la vie d'une femme

Affiche Affiche Sonia (Félicité Wouassi), le jour le plus lourd de sa vie. Sonia (Félicité Wouassi), le jour le plus lourd de sa vie.

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

+++_ Une heure trente dans la vie d'une femme

par Anne Eyrolle le 16-11-08

Aide familiale, Sonia a en charge la santé des vieux de sa cité, assommés par la canicule de cet été 2003. Mais ce n'est pas le seul de ses soucis. Il y aussi son fils aîné, une nouvelle fois arrêté pour détention de drogue, son fils cadet, pétri par l'ennui, le goût du risque et l'attrait du vide. Puis il y a sa grande fille qu'on marie, et son époux qui ne trouve rien de mieux que de mourir le même jour. Heureusement, il y a les amies comme Marijo, la coiffeuse toujours prête à lui rafraîchir la tête à coup de ciseaux et de plans sexe... Mais peut-on vraiment tout confier à une nymphomane insouciante ? Il y a le voisin, aussi, vieillard solitaire et serviable... mais à quel prix? En bref, la vie de Sonia est une lutte quotidienne pour la survie de son petit monde fragile et de son optimisme acharné.

Encré dans la sombre existence d'une famille noire de cité et dans les difficultés d'une vieillesse à l'abandon, frappée de surcroît par la canicule, ce nouveau film hyper-réaliste de François Dupeyron joue entièrement la carte de la tragédie sociale et de la gravité. Mais -et c'est ce qui en fait une réalisation bouleversante et douée, sans jamais sombrer dans le pathos. Au contraire, la légèreté de certains personnages, l'esprit volontaire, positif et jamais victime de Sonia, puis la chaleur de l'image toujours rougeoyante donnent au film le ton d'une belle comédie pleine de poésie, de grâce et de finesse.

Aucune lourdeur, malgré les contrariétés incroyables qui surviennent dans la vie de Sonia, aucun militantisme facile, malgré la compassion qu'attire cette famille sur le fil et les habitants de cette cité laissée à la marge. Réalisateur, notamment, de l'excellent "Chambre des officiers", François Dupeyron confirme son don de filmer et de provoquer l'émotion juste et sincère. La gorge souvent se noue, le rire parfois est inévitable et finalement, c'est l'esprit léger, comme réchauffé par cette réalisation caniculaire, qu'on quitte Sonia, sa famille et son quartier. Ce petit monde au bord du gouffre, qu'on avait fini par comprendre, écouter et, d'une certaine façon, aimer. Que demander de plus au cinéma réaliste ?