Share/Bookmark
[archive cinéma]
Imogène Mc Carthery

genre: comédie / durée: 1h22


réalisateurs
Alexandre Charlot, Franck Magnier
comédiens
Catherine Frot, Lambert Wilson, Danièle Lebrun, image disponible Lionel Abelanski, Michel Aumont

  • Sortie le 05-05-10

critique
- Douche écossaise

Affiche Affiche

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

-___ Douche écossaise

par Anne Eyrolle le 23-05-10

1962, Angleterre : Secrétaire à l'Amirauté, Imogène est convoquée dans le bureau de Sir Woolish, son patron, suite à une nouvelle humiliation qu'elle vient d'infliger à son supérieur hiérarchique, Archaft. Mais contre toute attente, loin d'être congédiée, elle se voit proposer une mission secrète : transporter les plan d'un nouvel avion de guerre jusqu'à un contact en Ecosse, à Callander... son village natal. Pour cette rousse en kilt qui ne vibre qu'au son de la cornemuse et au goût du vieux malt, c'est le destin qui se réalise enfin. La suite des aventures est telle qu'on la devine : faiblement neuronée mais menée par son énergie patriotique, la célibataire va traverser aveuglément les embûches, coups-bas et courses poursuites, jusqu'à l'accomplissement de sa mission.

Le personnage crée par Charles Exbrayat dans les années 1950 était une femme explosive, embarquée dans des histoires affolantes. Sa version 2010 est une vieille fille mollassonne prise dans quelques remous inintéressants. Cet Imogène tient sur le seul parti-pris de la caricature. Mais dans un scénario sans imagination ni folie, cela tourne vite au ridicule. Et aucun comédien n'y échappe: Catherine Frot, Lambert Wilson, Lionel Abelanski et même Michel Aumont ne sont que les caricatures d'eux-mêmes. La comparaison avec OSS 117 -dont on sent bien que les réalisateurs l'attendaient- est tout simplement inenvisageable.