Share/Bookmark
[archive exposition]
BERNARD PIFFARETTI, V.O. sous-titrée

genre: classique


artiste
Bernard Piffaretti
commissaire
Emilie Ovaere

  • du 30-03-08 au 15-06-08
    59360 Le Cateau-Cambrésis
    tel: 03 27 84 64 50
    site: www.cg59.fr

    infos: De 10h à 18h, tous les jours sauf le mardi.


critique
++__ Le tableau et son double

Abstraction géométrique façon Piffarretti Abstraction géométrique façon Piffarretti Quand Piffaretti regarde du côté de Matisse Quand Piffaretti regarde du côté de Matisse

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

++__ Le tableau et son double

par Marion Lafond le 05-05-08

Des toiles coupées en leur milieu par un trait vertical, séparant le tableau en deux parties, à la fois similaires et dissociables... C'est l'atypique travail de Bernard Piffaretti, né en 1955 à Saint-Etienne. Une démarche picturale, relevant de l'abstraction géométrique, que l'artiste a adoptée depuis 1983. Son principe ? Créer en deux temps. Le peintre stéphanois commence par composer sur l'une des premières moitiés, gauche ou droite sans distinction, et répète son geste sur l'autre moitié vide, sans regarder la première, par mémorisation des étapes antérieures. L'intérêt de ce parti-pris réside dans l'acte de refaire, dans le processus de duplication picturale : " Ce n'est plus une copie, il s'agit d'un temps entièrement dédoublé. La duplication montre un effet de rémanence. Le second côté ne cherche pas à imiter le premier, il devient peinture ", explique-t-il. Une interrogation de l'acte de peindre qui passe par un dialogue intriguant entre la couleur et le dessin.

Le musée Matisse du Cateau-Cambrésis expose actuellement vingt de ses oeuvres, que Piffaretti a lui-même choisies en écho à des phrases emblématiques du maître: " Je ne peins pas les choses, je ne peins que les différences entre les choses ", " N'ayez pas peur d'être banals. "... et bien d'autres encore, toutes extraites des "Propos sur l'art" du chef de file du fauvisme. Des citations subtilement mises en exergue et qui constituent le " scénario " grâce auquel Piffaretti dialogue avec son aîné. C'est en ce sens que " V.O. " est intelligemment orchestrée. Avant de découvrir les oeuvres (peintures comme dessins), un film, " Entre actes ", ouvre la visite. Conçu comme une sorte de " produit dérivé " du travail du peintre, il donne à voir au spectateur chaque toile (utilisation du travelling haut-bas pour chaque tableau), individuellement sous-titrée d'une citation de Matisse.

Une exposition surprenante, qui permet de se pencher sur le travail d'un artiste peu connu, tout en révélant avec finesse sa filiation artistique avec Matisse. Pour ne rien gâcher, " VO " est aussi l'occasion de découvrir, ou de redécouvrir, l'esthétique matissienne qui a donné naissance au fauvisme. Un événement doublement instructif.