Forum: Conditions Humaines

Conditions humaines
2007-11-14 12:29:00+01
marie

Je suis tout à fait d'accord avec votre analyse du "spectacle" de M.-C. Pietragalla. Personnellement, je suis partie à l'entracte. La danse est pratiquement absente. Tant de lieux communs viennent parasiter ce qui aurait pu être une vraie gageure créative !!! Je me suis ennuyée.... tellement ennuyée, mais je pense que beaucoup de spectateurs - vu le niveau des applaudissements - n'étaient pas loin de mon état. Mais je continue à vouloir découvrir de nouvelles créations....

Oh que je suis contente!
2007-11-15 18:54:01+01
pif

[reçu de zelye"at"free.fr]

Oh que je suis contente! Je suis allée hier voir " les conditions humaines" et j'ai été fort déçue. (j'avais vu le spectacle tiré de la vie de C. Claudel avec beaucoup d'émotion, trop d'émotion pour être critique, et tant mieux, après tout) Je suis contente, donc, car j'ai cherché un avis autorisé sur ce spectacle, n'étant point spécialiste, cherché confirmation ou infirmation de mon sentiment, et explication. Et vous dites ce que j'ai pensé. Mais je serai plus sévère que vous sur l'aspect danse proprement dite. C'est vrai, les moments dansés par les hommes sont infiniment plus intéressants, plus inspirés, plus novateurs, magnifiquement interprétés par certains en particulier, que ceux dansés par les femmes, pauvres,imprécis, répétitifs, vous l'avez dit. Mais le pire c'est encore Pietragalla elle-même. Diva oui, mais sans plus de moyens. Belle, bien sûr, mais répétitive elle aussi. Pauvre elle aussi en inventivité et en création. Nous resservant indéfiniment les mêmes gestes, les mêmes intentions, les mêmes mouvements. Monopolisant l'attention sans nous séduire et nous charmer. Et sans brio. Pourtant elle a encore ce don du geste dense, sans une fraction de seconde de trop, sans une fraction de millimètre de trop; mais qu'en fait-elle? Et même pas de pas de deux! Ce n'est pas que j'y tienne à tout prix, mais de l'humanité se serait glissée dans cet ensemble. Alors oui, le spectacle est beau, mais comme est beau un coucher de soleil, sans matière si on n'en met soi-même.

"Les "tableaux" étaient meilleurs quand elle ne dansait pas. Quand elle était là elle détournait l'attention pour rien." Dixit mon fils, 17 ans, qui n'est pas à proprement parlé un habitué des spectacles de danse!

Merci monsieur Mitterrand et merci la "messagère" précédente, je me sens moins seule. ("ils" ont applaudi debout aussi hier)