Share/Bookmark
[archive livre]
Le roman de Jean

genre: roman / 160 pages


auteur
image disponible Frédéric Brun
éditeur
Stock Editions

  • le 13-02-08

    infos: Genre : biographie. 160 pages, 15,50 ¤.

    prix: à partir de 15.5 €

critique
+___ Oh mein Papa!
extrait
____ Le roman de Jean

Couverture Couverture

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

+___ Oh mein Papa!

par Marie-Pierre Créon le 28-02-08

Jean Dréjac, cela vous dit quelque chose ? Un nom un peu suranné qui fleure bon l'avant-guerre, le music-hall, le complet rayé, le canotier et le cheveu gominé au Pento... Avez-vous déjà sifflé "Boire un petit vin blanc", vu rouler des mécaniques Yves Montand en poussant "La Chansonnette" ou écrasé une larme au cinéma en regardant Marion Cotillard interpréter en play-back "Sous le ciel de Paris" ? Jean Dréjac était un génie de la chanson française, le parolier de Piaf, Bécaud, Maurice Chevalier...

Peu connue du grand public sinon de quelques initiés, sa vie est restituée dans cette biographie écrite par son fils, Frédéric Brun, primé en 2007 par la Bourse Goncourt pour son premier roman, Perla. C'est là que les ennuis commencent. Souvent, les chemins pavés de bonnes intentions ne sont pas les meilleurs...

Construisant son récit autour de son travail de deuil accompli durant un séjour en Grèce, l'auteur brode un monologue intérieur qu'il adresse à ce père bien-aimé, tout en se consolant grâce à la sagesse des philosophes helléniques. Heureusement qu'ils sont là, ils ont réponse à tout. Malheureusement, dès les premières lignes, cette longue déclaration dédiée à l'amour filial tourne vite au Pathos : le récit reste aussi plat que le stade d'Olympie. L'ennui s'installe rapidement, causé par un trop plein de lyrisme qu'aurait même condamné le vieil Orphée. Pourtant, l'époque de papa évoquée avec un peu plus de pep's aurait été si amusante : un jeune homme débarquant fraîchement de sa province, allant faire carrière dans la capitale, ayant pour tout bagage une valise à trois sous , un habit de lumière, du culot et du talent ! Tout cela est délicieusement cliché, c'était le bon temps : Montmartre, Saint-Germain des Près, le cacheton après lequel on court, les stars en devenir ou en plein boum que l'on croise derrière un café crème : Aznavour, Grèco, Brel, Piaf, Cocteau... la bohème... la bohème... Il y avait de quoi écrire, de quoi romancer même, après tout, une biographie est souvent faite de petits mensonges sans conséquences... Mais Frédéric Brun a la même déformation que Jean-Jacques Rousseau : être précis, rester fidèle aux dates, s'accrocher aux souvenirs tangibles de son paternel, mettant sous nos yeux lettres et photos, au cas où l'on serait méfiants. Tout est bon pour ne pas trahir la figure paternelle... Alors, de la vie trépidante de papa, qui a tout de même été un des nombreux amants d'Edith Piaf, a roulé sa bosse un peu partout dans le monde, a connu une guerre, contribué à notre patrimoine culturel tout en maudissant les yé-yé, il ne reste qu'un tas insignifiant. Tout au long de cette logorrhée phrastique, on a envie de prendre l'auteur par l'épaule pour l'interpeller de façon un peu familière, " Laisse aller, Frédéric, c'est une valse ! " et de guider cette plume désespérément coincée.

Seuls les amateurs de l'intime, les nostalgiques d'une époque dépourvue de Beatles et de Cloclo sautillant se réjouiront à la lecture de cette biographie, témoignage aussi beau et inoffensif que peut l'être un bouquet de fleurs séchées.

[bio]
auteur: Frédéric Brun
Frédéric Brun

Ecrivain et éditeur de musique français né à Paris. En 2007 sort son premier roman, "Perla", suivi, un an plus tard, de "Le roman de Jean" (Stock).