Share/Bookmark
[actualité musique]
LES HARICOTS LIBRES - Et vous?

genre: variété française


groupe
Les Haricots Libres
label
Touidap Productions

  • Disponible le 01-11-08

    infos: En CONCERT au Zèbre de Belleville le lundi 17 novembre 2008 à 20h30. Ismaël Wonder assurera la première partie.


critique
+___ Retour en enfance

Album côté face Album côté face et côté pile et côté pile

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

+___ Retour en enfance

par Dave Kouliche le 12-11-08

S'il est vrai que les Haricots Libres n'aiment rien tant que les jeux de langage façon Bobby Lapointe, il serait pourtant hâtif de les ranger dans la case étroite des amuseurs musiciens, comme leur nom pourrait nous y inviter. Car ce sextet acoustico-électrique parisien, complètement autoproduit, propose un cocktail de chanson française et de musiques du monde pas dénué de saveurs.

Guitares flamenco ("Le chat"), nonchalance bossa-nova ("Dis-moi oui"), échappées slaves ("L'araignée") ou africaines ("Petite sculpture") : c'est à un mini-tour du monde que ce premier album nous invite à rêver depuis les banquettes du "Métro parisien". Flûtes et percussions, omniprésentes, confèrent à ce voyage fantasmé une légèreté et une douceur indéniables. Les arrangements, simples et ensoleillés, sont à la hauteur, de même que la voix jazzy de Virginie Hume et les mélodies, agréables sans être criantes d'originalité.

Ludiques et sans prétention, certains textes sont dignes de chanteurs pour enfants comme Anne Sylvestre et Henri Dès, d'une gentillesse un brin gênante. D'autres, mieux troussés, adoptent un ton parodique assez plaisant, comme cet habile hommage au grand penseur qu'est Jean-Claude Van Damme ("Jean-Claude"). Bon enfant, la troupe ose toutefois aborder des sujets plus graves et délicats, comme dans "Dis-moi oui", où un enfant de huit ans et demi en situation irrégulière dit sa crainte de l'expulsion. L'air de rien, les comptines les plus innocentes se muent parfois en vibrantes plaidoiries.

Evoquant à la fois Tryo ou les VRP pour le côté humoristico-acoustique et Paris Combo pour l'aspect jazzy et féminin, ce premier long format doit se déguster sans a priori et sans sévérité pour être apprécié. Mais c'est avant tout sur scène, où ils ont fait leurs armes, que les Haricots Libres se devront d'être croqués.