Share/Bookmark
[actualité musique]
ANIMAL COLLECTIVE - Merriweather Post Pavilion

genre: rock


groupe
image disponible Animal Collective
label
Pias France

  • Disponible le 12-01-09

    infos: En concert à : Paris : Le 16 janvier au Bataclan, 50 Bd Voltaire, 11e. Tarif : 23,10 ¤. Strasbourg : Le 16 mars 2009 à la Laiterie. Tarif : 20,70 ¤. Lille : Le 19 mars à L’Aéronef, 168, centre commercial Euralille, Avenue Willy Brandt. Tarif : 11,70 ¤. Nantes : Le 20 mars à l’Olympic, place Jean Macé. Tarifs : de 12 à 16,60 ¤.


critique
++++ Magistrale leçon d'électro-pop

"Merryweather Post Pavilion" ou l'album indispensable "Merryweather Post Pavilion" ou l'album indispensable

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

++++ Magistrale leçon d'électro-pop

par Dave Kouliche le 12-01-09

Merriweather Post Pavilion est le neuvième disque d'Animal Collective, groupe ultra-créatif originaire de Baltimore, dans le Maryland. Il fait suite à Strawberry Jam, oeuvre puissamment originale mais pas forcément très accessible, qui fut acclamée par la critique en 2007. Mais surtout, c'est le premier album à paraître depuis la très remarquée escapade en solitaire du batteur-bidouilleur Noah Lennox alias Panda Bear. Son album Person Pitch, considéré à juste titre comme un chef-d'oeuvre, tenait tout autant de la musique électronique et atmosphérique que de la folk déviante caractéristique des productions du collectif animalier. Et il semble que, fort de ce succès solo, ce soit Panda Bear qui ait imposé ses choix sur ce nouveau long-format enregistré au studio Sweet Tea d'Oxford, dans le Mississipi.

Les onze titres de cet opus attendu comme le messie privilégient la transe et la répétition, ce qui peut étonner de la part d'un groupe catalogué "indie rock". A l'impression de prendre part à une cérémonie païenne, à laquelle Animal Collective nous avait déjà habitué, se greffe une hypnose électronique jusque là inédite. De la rythmique techno de "In The Flowers" aux claps de "My Girls", cette évolution est évidente et palpable, et les synthétiseurs ont pris le pas sur les guitares et autres piano. Autre constatation flagrante : jamais les musiciens n'avaient proposés de morceaux aussi structurés et potentiellement tubesques. Un titre comme "My Girls", avec ses "Ooh ooh" et sa mélodie bien dans l'air du temps pourrait presque passer sur MTV. Au fil des titres, on croise les spectres des Beach Boys et du Grateful Dead (auquel le nom de l'album fait référence) autant que ceux de Steve Reich ou King Tubby. Cette alliance d'harmonies vocales sophistiquées et de mélodies pop avec les sons flottants et noyés d'échos de l'électronica et du dub est la principale réussite de Merriweather Post Pavilion.

Si nous ne prendrons pas le pari de le désigner comme l'album de cette année à peine entamée, il faut bien avouer qu'il surpasse tout ce qu'on a pu entendre en 2008 en terme d'innovation sonique. Animal Collective est unique et ce ne sont pas les (par ailleurs assez brillantes) tentatives d'imitation de Sigur Ros ou d'Akron/Family qui viendront troubler cet état de fait. "In The Flowers", qui ouvre l'album, suffit à affirmer la suprématie du groupe sur les scènes alternatives. Débutant dans une brume industrielle, il se poursuit dans une cascade de percussions d'un psychédélisme forcené pour s'achever dans la réverbération d'arpèges édéniques. "Brothersport" est un mix renversant de tropicalia et de pop polyphonique façon Beach Boys, tandis que "Lion in a Coma" incorpore à un rock tendu le bourdonnement grasseyant d'un didjeridoo.

Les titres se succèdent sans heurts et l'album est plus facile d'approche que tout ce que le groupe a pu réaliser en presque neuf ans d'activité. Ce qui ne signifie pas qu'Animal Collective ait vendu son âme au diable du marketing. Mais ses membres David Portner (Avey Tare), Brian Weitz (Geologist) et Noah Lennox (Deakin ne faisant plus partie de la formation) ont pris de la bouteille et mènent désormais une vie heureuse avec leurs femmes et, pour certains, leurs enfants. Une joie simple irradie leurs compositions. Plus d'errances bruitistes gratuites, mais un lit de boucles limpides et d'expérimentations contenues, chaque fois pertinentes. Chaque nouvelle écoute conforte une première impression rare et grisante : nous tenons là un grand disque, qui va marquer son époque.

[bio]
groupe: Animal Collective
Animal Collective

Groupe de rock-pop américain formé à New York en 2001.

Il est composé d'amis d'enfance : Avey Tare (alias David Porter), Panda Bear (Noah Lennox), Deakin (Josh Dibb) et Geologist (Brian Weitz).

Albums : Spirit They're Gone, Spirit They've Vanished (2000, Animal), sous le nom Avey Tare and Panda Bear Danse Manatee (2001, Catsup Plate), sous le nom Avey Tare, Panda Bear and Geologist Hollinndagain (2002, St. Ives), sous le nom Avey Tare, Panda Bear and Geologist Campfire Songs (2003, Catsup Plate), sous le nom Campfire Songs Here Comes the Indian (2003, Paw Tracks) Sung Tongs (...

[lire la suite]