[bio]

Comédien français.

Denis Podalydès suit une formation au Cours Florent et au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Long compagnonnage avec Christian Rist entre 1990 et 1995. Création d'André le Magnifique en 1996. Entré comme Pensionnaire à la Comédie-Française en 1997, il devient Sociétaire en 2000.

Il y a joué récemment dans Les Bacchantes d'Euripide mis en scène par André Wilms, Le Menteur de Corneille mis en scène par Jean-Louis Benoît, Platonov de Tchekhov et Il Campiello de Goldoni mis en scène par Jacques Lassalle.

Il a mis en scène deux pièces d'Emmanuel Bourdieu, Tout mon possible et Je crois ? Dernièrement, il a mis en scène Cyrano de Bergerac à la Comédie-Française. Il reçoit en 1999 le Molière de la Révélation théâtrale pour le Revizor de Gogol, joué à la Comédie-Française et en 1998 le Molière de l'auteur, avec Michel Vuillermoz, Patrick Ligardes, Isabelle Candelier et Loïc Houdré pour André le magnifique en 1998.

Au cinéma, il est apparu dans Les Âmes grises d'Yves Angelo, Palais-Royal de Valérie Lemercier, Le Pont des Arts d'Eugène Green, Le Temps des porte-plumes de Daniel Duval, Caché de Michaël Haneke, La Vie d'artiste de Marc Fitoussi...

Il a joué dans plusieurs films réalisés par son frère Bruno Podalydès : Versailles rive gauche, Dieu seul me voit (Versailles-chantiers), Liberté-Oléron, Le Mystère de la chambre jaune et Le Parfum de la dame en noir. Il joue dans Candidature et Vert paradis d'Emmanuel Bourdieu. À la télévision, il joue dans Sartre, l'âge des passions de Claude Goretta.