[bio]

Au théâtre, elle débute au Café d'Edgar dans Janine Truchot a disparu (de B. Druard) puis dans Mangeuses d'hommes (de D. Colas). Elle joue ensuite au Th. National de la Colline dans Le Pilier (de Y. Kemal, m. en sc. M. Ulusoy) puis dans Le Ticket (de E. Assous, m. en sc. R. Guenoun, Guichet-Montparnasse), dans Victor ou les enfants au pouvoir (de R. Vitrac, m. en sc. G. Rauber, Guichet-Montparnansse). D. Royan la met en scène au Th. de Saint-Maur dans Britannicus et dans Andromaque (de Racine) ; P. Trapet dans La claque de ma vie (Th. d'Edgar) et dans Carnets de justice (Rencontres de la Cartoucherie) ; O. Forgues dans Road (L'Européen) ; Th. N icolas dans Droits de succession (de Aze et Delcourt, Bobino). Elle joue deux pièces de Bob Martet : Tant qu'il y aura des arbres (m. en sc. J. Décombe, Sudden Théâtre) et Retour à la maison (m. en sc. E. Civanyan, Pépinière Opéra). Véronique Viel participe également à des spectacles pour enfants avec des marionnettes : Petit Paul dans le jardin (comédie musicale de V. Viel, création des Têtes en l'Air) ; Bel oiseau et Lucine et Malo, deux spectacles de J.-P. Idatte (Cie Les 3 Chardons). Au cinéma, elle tourne surtout sous la direction de E. Civanyan (Demandez la permission aux enfants, Il ne faut jurer de rien, Tout baigne). Elle a été l'assistante de St. Meldegg pour Opus Coeur (de I. Horowitz, Th. Hébertot), pour Fermeture définitive (de B. Bellecour et P.-A. Durand, Th. La Bruyère), Tantine et moi (de M. Panych, Th. La Bruyère), Des cailloux plein les poches (de M. Jones, Th. Michel), Nature et dépassement (de J. Serrane et O. Dutaillis, Th. La Bruyère), Miss Daisy et son chauffeur (de A. Uhry, Th. Saint-Georges). Elle a également été mis en scène Vivir (de J. Bienfait, Th. Traversière) et Viendra-t-il un autre été ? (de J.-J. Varoujean, Th. des Cinq-Diamants). Elle a créé la Compagnie Les Têtes en l'Air.