Lukas Hemleb

    évènements
    metteur en scène

    [bio]

    Metteur en scène allemand. Il commence sa carrière de metteur en scène dans les années 80 à la Schaubühne de Berlin et dans plusieurs théâtres d'Allemagne, où il présente les textes de Pirandello, Gogol, Calderon, Hebbel... Avant de s'installer en France, dans les années 90, il Vit un temps en Italie, puis en Belgique, et travaille également en Afrique, avec des compagnies de théâtre du Cameroun et du Nigeria. En France, il se fait connaître dans le cadre du Théâtre Feuilleton proposé par Sophie Loucachevski et Jean-François Peyret au Petit Odéon, en 1995. C'est dan ce même théâtre que deux ans plus tard il présente Voyages dans le chaos, un montage de textes du mouvement russe Obériou. Sa passion pour la musique le conduit à mettre en scène plusieurs opéras : à Nancy et à Caen l'opéra le Château des Carpathes du compositeur français Philippe Hersant, à Francfort où il collabore avec le compositeur Benedict Mason pour deux oeuvres jouées par l'Ensemble Modern. En 1998, il crée à Lisbonne, un opéra sur le thème de la Révolution des Œillets au Portugal, Os Dias Levantados. En avril 1999, il créé avec les comédiens de la troupe du théâtre de l'Odéon une pièce inédite de Gregory Motton : Loué soit le Progrès.

    À l'Opéra de Lyon, en octobre 1999, il met en scène le Premier Cercle d'après le roman de Soljenitsyne, du compositeur français Gilbert Amy. La même année, il met en scène au théâtre Vidy-Lausanne Molodiets-le gars d'après un poème de Marina Tsvetaeva, avec des comédiens et des chanteurs russes et français, sur une musique d'Helena Kats-Chernin. En 2000, il monte Albert Herring de Benjamin Britten avec les étudiants du Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris qui sera également présenté à l'Opéra de Rennes. En juin 2000, à la villa Gillet à Lyon, il présente Terror Praesentis, esquisse du projet Od ombra, od homo, visions de Dante qui est présenté à la MC 93 de Bobigny en 2002. Il a présenté à la Cité Internationale en juin 2001, les travaux d'élèves du TNS en dernière année, autour du Dom Juan et signé la mise en scène de Une visite inopportune de Copi au Studio-Théâtre de la Comédie-Française. Au Festival de Parme il met en scène une variation autour de Shakespeare, The conqueror worm. En 2002, il met en scène la Flûte enchantée de Mozart avec les étudiants du Conservatoire National Supérieur de Musique et la Force du destin de Verdi à l'Opéra de Rouen. Puis, La force du destin, de Verdi à l'Opéra de Rouen. Cette même année, il présente Le Dindon de Feydeau à la Comédie-Française. Artiste associé de la Maison de la Culture de Bourges, il y crée, en 2003, Titus Andronicus de William Shakespeare. Suivent notamment, Nathan Le Sage de Lessing au Burgtheater de Vienne et, dans le cadre du festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence 2005, La Clémence de Titus de Mozart. En 2007, il revient à la Comédie Française pour y mettre en scène Le Misanthrope de Molière.