Share/Bookmark
[archive théâtre]
L'idée fixe

genre: divers


auteur
image disponible Paul Valéry
metteur en scène
Bernard Murat
comédiens
Bernard Murat, image disponible Pierre Arditi


critique
++__ Conversations avec Paul Valery

UNDEF

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

++__ Conversations avec Paul Valery

par Anne Eyrolle le 31-03-07

Seul sur un rocher surplombant la mer, un homme pense sa vie et le monde, mélancolique, quand l'arrivée d'un médecin vient interrompre sa solitude. Canne à pêche et chevalet sous le bras, il a bien l'intention de transmettre sa jovialité de vacancier au penseur trop anxieux. Dans un échange dialectique, les deux hommes vont traverser les concepts et les vérités douteuses : le temps, l'histoire et le progrès, l'amour plus discrêtement, et surtout l'idée fixe, principe que l'un réfute tout à fait, convaincu de l'éphémère de toute pensée tandis que l'autre, le médecin, s'y accroche comme à une bouée de sauvetage. Beaucoup de mots, donc, dans ce spectacle de près de 2heures. Le héros ici, c'est le texte, c'est Paul Valéry (officiellement incarné par le personnage du penseur). Cela suffirait presque pour faire de cette "Idée fixe" un délice. Délice philosophique qui ne se laisse pas savourer si facilement, bien sûr, mais n'est-ce pas le propre des plus grands plaisirs que d'exiger de l'attention? Amatrice de concepts et de jeux de mots, la pensée de Paul Valéry est fine et puissante. N'hésitant pas à chercher du côté du duo comique, Pierre Arditi et Bernard Murat apportent une légereté aussi perspicace qu'indispensable au spectacle. L'un, angoissé, nerveux, à l'allure aiguisée comme une lame sensible, trouve son complément en l'autre, à la pensée et l'allure toutes en rondeur sympathique. Amis depuis plus de 40 ans, Arditi et Murat prennent de toute évidence un plaisir complice, presque enfantin, à se glisser dans la peau de ces deux hommes voués à fraterniser. Deux comédiens irréprochables. Comme le décor de carte postale. Comme la mise en scène et en lumière. Tout est soigné, net, juste, impeccable. Un cadre idéal pour laisser le texte s'épanouir. Et tant pis si la somnolence est pénible à empêcher. S'alanguir sur la plage bercée par le roulis de pensées profondes: Valery n'aurait sans doute pas espéré mieux.

[bio]
auteur: Paul Valéry
UNDEF

Ecrivain, poète, philosophe né en 1871 à Sète et mort à Paris en 1945. Après une scolarité suivie à Sète, chez les dominicains, il poursuit ses études secondaires au lycée de Montpellier, où il commence des études de droit en 1889. La même année, il publie ses premiers vers, d'inspiration symboliste, dans la Revue maritime de Marseille. Dans la nuit du 4 au 5 octobre 1892, il connaît à Gênes ce qu'il décrit comme une grave crise existentielle, dont il sort avec la volonté de répudier les idoles de la littérature, de l'amour, de ce qu'il appelle l'imprécision, pour consacrer l'essentiel d...

[lire la suite]