Share/Bookmark
[archive théâtre]
La Valse des Pingouins

genre: divers / durée: 2h00


auteur
image disponible Patrick Haudecoeur
metteur en scène
Jacques Décombe
comédiens
image disponible Patrick Haudecoeur, image disponible Philippe Béglia, Isabelle Spade, Jean-Pierre Lazzerini, Guillaume Laffly, Véronique Viel, Bob Martet, Sara Giraudeau, Patricia Grégoire, Edouard Pretet

» [voir toutes les dates]
critique
++__ La marche de l'Haudecoeur

affiche affiche

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

++__ La marche de l'Haudecoeur

par Louis-David Mitterrand le 13-04-07

Des bottes qui se déchaussent toute seules? En voilà une invention révolutionnaire. Sur le coté du talon un petit bouton est censé expulser le pied de la botte quand aucun domestique n'est disponible pour s'y coller. Et quand Monsieur le Comte accepte de se prêter à une démonstration du produit, la tension est à son comble dans la salle. Chacun s'attend à recevoir la botte dans la figure. "Non, non, M. le Comte, par ici!" fait l'ingénieur Moselle, interprété par ce dingue de Haudecoeur, en dirigeant le pied de son cobaye délibérément vers la salle. Et alors? Haha! Il te faudra aller voir toi-même, ô lecteur, pour savoir la suite. Disons seulement qu'elle implique notamment un gorille (dont Brassens aurait été fier), des magiciens foireux, une jeune fille très dyslexique et sa mère très nymphomane, ainsi que des domestiques plus prompts à pousser la chansonnette qu'à servir.

Tout un petit monde créé par ce doux dingue de Patrick Haudecoeur, donc, l'auteur de la pièce. Mais est-ce une pièce? Car ça chante et ça danse à chaque instant. Une comédie musicale alors? Oui mais bien que certains comédiens aient une formation lyrique ça ressemble quand même pas mal à du boulevard. La catégorie importe peu à cet original qui trace un sillon assez unique dans le paysage dramatique depuis son premier grand succès, "Frou-Frou les bains" et ses 1000 représentations, Molière 2002 (mérité) du meilleur spectacle musical. Un phénomène de bouche à oreille aux débuts modestes qui s'est amplifié et a duré quelques années en continu. Ceux qui ont aimé ne seront pas déçus par la "La Valse des Pingouins", qui n'est pas la suite, mais une nouvelle création entièrement originale avec à peu près la même équipe. Faire "la suite" d'une pièce plébiscitée n'est pas toujours une bonne idée comme on l'a vu dans "Un vrai bonheur 2".

Ce spectacle puise aux meilleures sources du théâtre comique, sans se forcer et sans y paraître, pour capturer le public, et jusqu'au plus réticent, dans un joyeux délire. Feydeau, Labiche et Courteline n'y pourraient renier leurs influences croisées. Le texte est assez mince et tout repose sur les situations et l'énergie des comédiens, leur propension à en faire "des tonnes". Et ils n'ont pas longtemps à pédaler pour que ce bric-à-brac prenne son envol. Ça fonctionne très vite. L'accumulation incessante des gags, le tir de barrage comique finit par ébranler la salle. Certaines dames ont des fous rires nerveux, des crampes à l'abdomen, qui font plaisir à entendre. Le public est parfois pris à témoin, mais sans abuser du procédé, avec fraîcheur et spontanéité comme on dit.

Il faut le voir sur scène l'ami Haudecoeur, avec sa drôle de bouille, son oeil qui dit merde à l'autre, son air de gentil qui prépare des sales coups, pour comprendre. Il s'éclate grave. Alors impossible de ne pas suivre. Quel plus grand plaisir pour un comédien que de faire rire, ensemble, la petite fille de 5 ans et son grand-père? Car la salle était pleine d'enfants ravis. Ce n'est plus le public senior-only que j'avais vu aux débuts de Frou-Frou. Philippe Béglia dans le rôle du comte assume avec grand talent le rôle délicat de pivot comique, le clown blanc de l'équipe sans lequel les situations ne prendraient pas. Pour une des ses premières apparitions au théâtre, Sara Giraudeau (fille de) ne démérite pas dans le charabia. Les fantaisistes Shirley et Dino étaient dans le public ce soir là, venus s'imprégner sans doute de la méthode Haudecoeur.

Bref, tu l'auras compris cher lecteur, c'est une proposition sans risque que d'emmener Mamie et d'éventuels bambins gavés aux dvd valser avec ces pingouins là. Ça dure depuis le 12 janvier, ils sont bien chauffés, c'est le bon moment pour entrer dans la danse.

[bio]
auteur: Patrick Haudecoeur
Patrick Haudecoeur

Patrick Haudecoeur a débuté au théâtre dans une petite compagnie dès l'âge de douze ans où il interprétait Le Petit Prince de St-Exupéry. Déjà pris au jeu, il a continué et a joué dans Lady Strass d'Eduardo Manet, Un fil à la Patte de Georges Feydeau, A chacun son Serpent de Boris Vian. Il a mis en scène, joué et co-écrit avec Danielle Navarro Thé à la menthe ou t'es citron ? représenté plus de 700 fois au Café de la Gare puis au Théâtre des Variétés, et Les P'tits vélos à la Comédie de Paris pour 300 représentations. Il a aussi joué dans Le graphique de Boscop de Sotha, Le bal des vo...

[lire la suite]