Share/Bookmark
[archive théâtre]
Baby Doll

genre: comédie / durée: 1h40


auteur
image disponible Tennessee Williams
metteur en scène
Benoît Lavigne
comédiens
Chick Ortega, image disponible Xavier Gallais, image disponible Mélanie Thierry, Theo Legitimus, Monique Chaumette
adaptateur
Pierre Laville


critique
++__ Le couple qui sauve

Mélanie Thierry Mélanie Thierry Mélanie Thierry et Xavier Gallais dans un duo d'acteurs sublimes. Mélanie Thierry et Xavier Gallais dans un duo d'acteurs sublimes. Affiche Affiche

Forum
Soyez le premier à donner votre avis
[critique]

++__ Le couple qui sauve

par Anne Eyrolle le 31-01-09

Pas facile de monter du Tennessee Williams sur une scène française. Compliqué de rendre légitime et touchant, pour nous, aujourd'hui, une de ses histoires qui n'appartiennent qu'à l'Amérique profonde de la fin des années 30; celle de laisser-pour-compte comme Archie Lee, exploitant de coton en faillite, ou comme sa Baby Doll, fille enfant mariée trop tôt, parce que sans le sou, à ce vieux bourru. Laisser-pour-compte, aussi, la tante de celle-ci, vieille mémoire familiale devenue inutile qu'on tolère sous son toit en attendant qu'elle crève. Cette Amérique-là se revisite avec plaisir et émotion dans un bon vieux Elia Kazan, mais à la scène, c'est une autre affaire.

L'adaptation proposée par Pierre Laville a l'avantage de nous sortir un peu des clichés qui collent parfois à la peau de cet immense auteur américain : pas de psychologie à outrance, plutôt de la vie quotidienne, une langue brute qui suffit pour signifier la misère affective qui habite les personnages. Un peu de poésie, aussi, évidemment, mais qu'il faut savoir faire entendre sans maniérisme -c'est tout le mérite d'un bon comédien comme Xavier Gallais, on y reviendra.

Pour le décor, la tâche se complique : le choix le plus évident consiste à reconstituer cette campagne du Sud des Etats-Unis, ses baraques en bois délabrées et ses carcasses de voitures. C'est ce que fait Laurence Bruley, en accord avec le metteur en scène Benoît Lavigne. C'est très beau. Puis branlant, menaçant, même. Bref, juste ce qu'il faut pour fournir une fidèle reconstitution et, au passage, filer la métaphore de la misère et de l'équilibre instable des personnages. Mais c'est aussi l'option la plus facile, par rapport à une tentative plus audacieuse et plus libre : raser tout ça pour jouer davantage sur le vide, la nudité servirait, du coup, une autre lecture hors temps de cette pièce qui, au delà des apparences, touche à des notions aussi universelles que l'ennui, l'oubli, l'attachement ou encore la manipulation en cas de crise. Evidemment, le décor de Bruley est sublime, mais n'est-ce pas vouloir transporter Williams encore trop loin de nous, quand le texte nous faisait déjà voyager dans le temps et l'espace? Quand le théâtre imite le cinéma, il y a un effet toc qui complique la tâche du spectateur et qui s'accapare son attention quand le véritable intérêt est ailleurs.

Ici, cet intérêt c'est le couple Xavier Gallais/Mélanie Thierry. Lui, vif, tranchant et d'une séduction torride, elle un bijou sublime, juste, à chaque instant bouleversant. Aux côtés de Chick Ortega (cette grande brute d'Archie Lee), de Monique Chaumette (la vieille tante-boulet) et de Theo Légitimus (le bon bougre de noir resté esclave), tous bons mais qui, comme le décor, restent un peu trop collés au texte original, ces deux là semblent n'avancer qu'à l'instinct, à l'émotion, au désir. Au fond, à cette vérité humaine, sans âge et sans origine, qui fait la réelle beauté de ce texte. Rien que pour le spectacle de ces deux bêtes de scène, ce Tennessee Williams valait largement d'être remis au goût du jour.

[bio]
auteur: Tennessee Williams
Tennessee Williams

Ecrivain américain né Thomas Lanier Williams dans le Mississipi en 1911 et mort à New York en 1983.

Surtout connu pour ses pièces de théâtre et leur adaptation au cinéma, il est également romancier : "Le printemps romain de Mrs. Stone".

Il a reçu deux fois le prix Pulitzer pour "Un tramway nommé Désir" en 1948 et pour "Une Chatte sur un toit brûlant" en 1955.

Auteur des pièces de théâtre : * La Ménagerie de verre (The Glass Menagerie), 1944 ; * Vingt-sept wagons remplis de coton (27 Wagons full of Cotton), 1946 ; * Un tramway nommé Désir (A Streetcar Named Desire),...

[lire la suite]